Cap-Corse

Cap-Corse

Durée du trajet en voiture : 4 h 00

Distance : Tour complet de 151 km

Accessibilité au réseau routier :
Tout véhicule même si sur la D35, la descente au port de Centuri est par endroit étroite pour les gros camping-cars.

Offices de tourisme :
Bastia +33(0)4 95 54 20 50
St Florant +33(0)4 95 37 06 04

Syndicat d’initiative :
Macinaggio +33(0)4 95 35 40 34

Capcorse1

Le Cap- Corse, l’île dans l’île se plaisent à dire certains. Cette région est surtout appréciée pour ses côtes trouées d’anses sauvages. Une montagne dans la mer à peine large de 15 km et aux versants abrupts qui intimident le regard, tant ils sont spectaculaires. Avec son relief imposant, sa côte accidentée, ses villages majestueusement perchés sur des pitons rocheux et un climat exceptionnellement clément, le Cap est une ballade incontournable.
On partira à la découverte du Cap en remontant la côte est jusqu’à sa pointe pour redescendre vers St Florent par la côte ouest.

Cap-Corse

Une fois traversée Bastia et sa banlieue, s’offrent à vos yeux Erbalunga. Le « Castellu » fut créé au XVIème siècle par deux amants en fuite. La population y bâtira autour les maison « les pieds dans l’eau ». Originalité qui, avec la tour génoise en extrémité, fait tout le charme de cette marine. Les tours sont l’oeuvre de puissants seigneurs génois qui fondèrent, notamment dans le Cap, une économie fleurissante du XIIème siècle au XVIIIème siècle. Aujourd’hui, de cette période ne subsistent que ces tours de garde destinées à protéger jadis la population terrorisée par les Barbaresques. Elles servaient également de poste douanier ou encore de repère côtier pour les navires. En poursuivant votre chemin, vous allez inévitablement passer devant la tour de l’Osse. Classée monument historique, elle présente l’une des meilleures restaurations.

Poursuivre la côte jusqu’à la plaine de Macinaggio. Jadis, de Macinaggio partait le fameux muscat, qui était très apprécié des papes de la renaissance. De nos jours, on y produit encore des crus renommés : le clos Gloeilli et le clos Nicrosi entre autres. Macinaggio est le point de départ d’un chemin des douaniers qui sillonne le littoral jusqu’à Centuri (voir le détail de cette promenade ici). La marine de Macinaggio est devenue un port de plaisance très prisé.
A une dizaine de kilomètres de là, vous appercevrez trois moulins à vent, désormais rares en Corse, dont le fameux moulin Mattèi, nom bien connu des amateurs d’appéritifs. Vestige du passé, ils sont aujourd’hui dominés par une « ferme » d’une dizaine d’éoliennes modernes. Ce moulin est une étape incontournable, tant le panorama qui s’étend de l’île de la Giraglia au port de Centuri y est magnifique.

Passé le col de la Serra, vous arriverez au village de Centuri, où vous prendrez la direction de son charmant petit port de pêche. Il est le premier port de pêche artisanale de Corse. Vous pourrez, si vous le souhaitez, vous régaler de rougets, dentis, pageots, ou d’autres langoustes qui y sont pêchées en grand nombre.

Capcorse4

Rejoindre ensuite la D80 par Morsiglia. Juste avant d’arriver à Pino, prendre la D180 jusqu’au col de Santa Lucia où vous pourrez accéder, après une petite heure de marche, à la tour Sénèque, qui, flanquée sur son roché à 564m d’altitude, offre l’un des plus beaux panoramas de l’île. Tour de construction médiévale, sans porte, on y entrait par une petite ouverture située à 4m de hauteur. Elle doit son nom au philosophe romain qui y aurait séjourné lors de son exil.

En redescendant, vous profiterez d’un beau point de vue sur Pino et la côte ouest. Au carrefour entre la D180 et la D80, de chaque côté de la route, des tombeaux impressionnants du XIXème siècle, sont cachés par des cyprès et des pins parasols. Certains édifiés par « les américains » ressemblent à de véritables palais. Ces immigrants, partis tenter leur chance aux Antilles ou en Amérique, ont en effet marqué le Cap-Corse de leur empreinte : somptueux caveaux de famille, mais aussi églises et demeures princières qui rappellent leur histoire.

En suivant la D80, vous traverserez un paysage d’une étrange beauté : une carrière désaffectée d’où l’on extrayait de l’amiante. Le plus grand gisement d’Europe, exploité entre 1948 et 1966, couvrait un tiers des besoins nationaux et employait 350 personnes. Outre les dégâts sanitaires, l’importante masse des déblais a modifié le paysage : rocs dénudés, luisants et tailladés entourent l’ancienne usine en ruine.

Capcorse2
Capcorse3

A 7km de là, Nonza littéralement agrippé à la falaise qui surplombe la mer intensément bleue, est une ancienne place forte médiévale. Le village se groupe autour de l’église et sur le rocher qui porte la vieille tour Paoline de schiste vert, d’où vous aurez un formidable point de vue à 160m d’altitude sur l’immense plage de galets noirs amiantifères. Ils sont eux aussi les déblais usés par le mouvement des vagues de l’ancienne usine d’amiante, mais ne présentent aucune toxicité. Une craquante petite place fleurie et quelques tables disposées autour de la fontaine à l’effigie de Pascal Paoli donnent l’ambiance du village.

Le retour sur Bastia s’effectuera par le col de Teghime via le village de Patrimonio décrit dans la ballade « St Florent et Les Agriates ».
Environ 3km après le col, vous prendrez à droite la D264, qui vous permettra de contourner le centre de Bastia.

Camping San Damiano
D107 - 1075, route de la Marana
20620 Biguglia
+33 (0)4 95 33 68 02
Nous contacter
Recrutement

Suivez nous

Conditions Générales de Vente et règlements en cliquant ici.
Plan du site

Le Camping est adapté aux personnes à mobilité réduite. Site officiel - Tous droits réservés - Camping San Damiano © 2019 - Conception & réalisation par ROYER Duane